Quelques mots...

Ma démarche artistique se définit comme étant de l’abstraction surréalisante. Lorsque je démarre une oeuvre, je ne cherche pas à représenter une idée ou une forme particulière. Je reste dans l’onirisme le plus abstrait possible. Même si, et sans vouloir me contredire, je ne crois pas à l’abstraction absolue non plus. En effet, si je cadre avec un appareil photo, dans un rectangle bien défini, un coin de l’espace sidéral, le résultat visuel s’apparentera à de l’abstraction grandiose et savamment orchestrée. Un même résultat est obtenu si, à l’inverse, si je dirige mon objectif vers une vision tournée vers l’infiniment petit. Des yeux de mouche ou les nervures d’une feuille de platane en sont de bons exemples. Je peux même, si le cœur m’en dit, imaginer une œuvre de Klein dans le cadrage de mon appareil photo focalisé sur un ciel bleu sans variation de couleur et sans nuage. Par-delà le calme apparent d’un étant au bord de la mer, il y a déjà le grouillement de la vie aquatique, la turpitude des crabes et la ronde des poissons. C’est donc dans cette optique que je réalise mes toiles, ajoutant peu à peu ma touche particulière, celle d’une vision surréalisante au-delà des formes déjà exprimées, permettant enfin d’exacerber l’imaginaire.

J’ai participé à différentes expositions personnelles ou collectives dans divers pays, dont la France, Cuba, l’Equateur, le Maroc, l’Italie, l’Angleterre, l’Espagne, les Baléares et l’Andorre.

J’ai reçu aussi différents prix, dont la Médaille d’honneur de la ville de Claira, le grand prix du salon international d’art plastique de Beziers, prix Art Contrast et grand prix Artex international à Barcelonne, 3ème grand prix du Siappe Perpignan, prix d’excellence au salon d’hiver de Barcelonne, Salon des artistes du spectacle à Radio France Paris, prix du jury du Salon d’automne de la Grande Motte, invité d’honneur au Salon de la Méditerranée au Grau du Roi, invité d’honneur au Siappe de Perpignan, récipiendaire de l’Oscar de France 2004, et médaille d’argent au trofeo Medusa Aurea de l’Académie internationale d’Art moderne de Rome.

Retrouvez mes toiles disponibles à la vente :

Chez BAM Gallery

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Découvrez maintenant sur la gauche de l'écran,

mes diverses galeries, en cliquant dessus !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

C’est en observant, dans un musée, l’abstraction naturelle incluse dans les rainures d’un arbre fossilisé, que je me suis juré, dés l’adolescence, de peindre de cette façon. La confirmation de cette vision graphique s’est confirmée ensuite, lorsque j’ai pu observer les photos, en macro, des feuilles de platanes, des ailes et des yeux d'insectes, des pores de la peau. La nature offre au regard une certaine vision du réel, mais le cœur même des éléments fourmille de détails stupéfiants exacerbant l’imaginaire. C’est cette idée maîtresse que j’insuffle à mes toiles. Lorsque je regarde un lac, par exemple, le calme apparent de l’onde et ses ondoiements argentés, ne me font jamais oublier les frétillements d’écailles qui se glissent sous la surface. Algues et poissons grouillent à l’intérieur.

Plonger au cœur même des choses visibles, en révèle de fait, une réalité plus complète. Ainsi se mélangent dans mes toiles l’aspect minéral et végétal de la vie, l’animal et l’humain, le contact mystérieux avec l’impalpable, jusqu’à confondre le céleste et l’aquatique dans mes nuances de bleus, le feu et les sentiments dans mes pourpres orangés…

Couleurs franches et éclats de lumière en détermineront la finition.

.